Nîmes: Retour de la "Carreto Ramado"

D’ordinaire, il faut passer le Rhône, gagner les terres de Provence, aux alentours du solstice d’été, pour apprécier cette tradition née au VII e siècle…
La Carreto ramado, fleuron des fêtes de la Saint Eloi, lourde charrette « ramée » abondamment garnie de verdure, déboule dans les rues des villages chers à Mistral, tractée par une vingtaine de chevaux de trait en pleine course. Dans la lumière et le bruit de la foule, le train est impressionnant.
Lire la suite…

Article midilibre.com par Françoise CONDOTTA

Publicités